MAKE FOOD NOT WAR ! NYC Street Food

New York – Du 9 au 15 mars 2017.

Quoi de mieux pour suivre les tendances culinaires street food que de se rendre directement à La Mecque de la nourriture de rue ? Nous avons donc traversé l’atlantique afin de nous rendre à New York !

BROOKLYN :

Dans le quartier de Williamsburg, nous avons découvert Quinoa Kitchen, un food corner healthy qui sert des bols et des burgers à tomber. La part belle est faite aux légumes et au quinoa bien sûr.

Non loin de là, nous n’avons pu nous empêcher de nous diriger vers Whole Foods , le meilleur supermarché au monde, si l’on ferme les yeux sur les prix… Des épices bio et équitables, des légumes et des fruits prêts à cuisiner, des chips healthy et de viande « éthique ». On est ressorti avec un shopping bag plein à craquer (pop corn HIMALAYAN PINK, épices en tout genre et boisson au curcuma), c’était plié d’avance.

Autre ambiance à Brooklyn Heights où nous séjournions, sur Atlantic Avenue qui regorge de bonnes adresses. En vrac : la boucherie Dellapietras qui propose notamment du Porc Kurobuto élevé dans le Massachusetts (nous avons testé le bacon fumé pour le petit déjeuner : exceptionnel !), le supermarché « bobo » Trader Joe’s (littéralement pris d’assaut la veille de la tempête Stella)  qui ne distribue que sa marque et qui a une politique sans additifs et produits originaux et biensûr le Pair Wine & Cheese, une adresse mettant à l’honneur le vin et le fromage français où nous avons quand même réussi à trouver une Syrah Californienne gouleyante et un Caveman Blue d’Oregon bien fait!

Sur Smith Street, nous avons passé le Bar-Tabac (oui oui un vrai bistrot bien de chez nous), pour nous réfugier chez Bien-Cuit, la boulangerie française.

CHELSEA MARKET :

Le Disney Land des food market ! Nous retiendrons surtout le grilled-pastrami de Dickson’s Farmstand Meats et ses pickles, le homard de Lobster Place cuit à la vapeur et le tacos japonais de Takumi Taco très original!

EAST VILLAGE :

En quête d’un bar hiphop ouvert le dimanche soir, nous sommes tombés sur Good Night Sonny et nous n’avons pas été déçues ! Le vin et la bière sont bons et la carte des  » grignotages » a des accents européens, ce sera moules à l’escabèche et liverwurst pâté pour nous… La play-list est hip-hop à souhait et l’ambiance hipster-friendly.

 

Sue de la Flower Team

MAKE FOOD NOT WAR ! Dessert Hivernal

Pour cette recette, j’ai fait appel à Nawel qui revisite le Mont-Blanc et simplifie son dressage pour le mettre à la portée de tous.
>

Pour 4 personnes :

Les ingrédients :

Pour la meringue :

  • 100g de sucre glace
  • 100g de sucre en poudre
  • 3 blancs d’oeufs

Pour la crème de marron :

  • 100g de crème de marron
  • 15g de noisettes concassées
  • 1 c. à s. de rhum brun

Pour la chantilly :

  • 25cl de crème liquide
  • 40g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille

La recette :

  1. Commencez par la meringue. Battez les blancs à vitesse moyenne.
  2. Ajoutez le sucre en 3 fois.
  3. Tamisez le sucre glace dans un saladier.
  4. Incorporez les blancs sucrés délicatement à la marise.
  5. Mettez en poche et formez des bâttonets sur un papier sulfurisé ou une plaque en silicone.
  6. Enfournez 1h à 190°.
  7. Pendant ce temps, incorporez les noisettes et le rhum à la crème de marron
  8. Puis passez à la chantilly, fendez la gousse de vanille et incorporez à la crème liquide.
  9. Battez à vitesse moyenne.
  10. Ajoutez le sucre puis battez à pleine vitesse.
  11. Mettez en poche.

Le dressage :

Dressez un peu de crème de marron dans le fond puis la chantilly. Décorez avec les noisettes et les meringues.

MAKE FOOD NOT WAR!

World Omnivore Tour 2017 : le reportage vidéo !

Salon World OMNIVORE Tour – Dimanche 5 mars 2017 – Maison de la Mutualité.

 

Nous y étions! Le Salon des tendances culinaires de l’année se déroulait hier et nous y étions. Au programme : des masterclass (scène salé, scène sucré, scène cocktails et scène territoire) avec les plus grands chefs du moment, des conférences sur les thématiques du métier (scène avant-garde et scène territoire) et des dégustations ! C’est pour nous l’occasion de s’inspirer, d’être en contact avec les tendances du moment et d’ouvrir nos horizons.

Nous avons débuté par une conférence sur « COMMENT OUVRIR SON RESTAURANT ? » parce qu’une ouverture peut prendre des mois et épuiser les plus endurcis, avec deux créateurs : Amaury GUYOT (Sherry Butt & Dersou, Paris) & Justine PASSERINI (Restaurant Passerini, Paris). Nous avons retenu l’importance du choix de l’emplacement, la longueur des travaux, le coût des charges sociales à bien intégrer et l’accès plus facile à des prêts en cas de seconde ouverture.

Puis le grand Thierry MARX est venu nous parler de l’importance de « S’ ENTOURER » dans le métier. Il a évoqué la nécessité de s’entourer y compris de gens qui ne sont pas du métier, le désir de la clientèle de voir le geste du cuisinier et la selection des producteurs ainsi que la nécessité d’un concept propre, bon et juste. Pour lui, la dream team, c’est : un rêveur, un comptable et un vendeur. Il a également abordé les problématiques de la cuisine de demain : le manque d’eau, la cuisine sans déchets et la necessité d’évoluer sans se couper avec le passé.

Ensuite, un petit tour par les stands des producteurs de plus en plus locaux comme Ah, La Vache! boucher en ligne de Normandie ou APPIE du cidre de l’Oise. Nous avons craqué sur le lard de nos amis italiens et leur parmesan  qui nous ont ouvert l’appétit. Déjeuner donc au restaurant de la Mutualité qui avait créé un menu Omnivores pour l’occasion.

Direction la scène salé avec les masterclass de Bao LA du Garçon de Saïgon à Honk-Kong, un fou du grill,  Kemal DEMIRASAL de l’ Atelier à Izmir et sa technique de cuisson à la glace et enfin de Jean-Fraçois PIÈGE (que l’on ne présente plus) qui nous a fait découvrir sa version de la fondue et son mijoté moderne !

A suivi une remise de prix durant laquelle Sarah SENDRA, directrice du restaurant Itinéraires (5, rue de Pontoise, Paris 5e) s’est vu decerné le prix d’ hôtesse Omnivore 2017 pour le travail qu’elle effectue en salle depuis de nombreuses années. C’est elle qui m’a tout appris de ce métier, j’étais donc très fière ! J’ai du coup également croisé mon ancien Chef, Sylvain SENDRA qui donnera un master class mardi 7 mars à  10H sur la scène salé.

Le sucré n’était pas en reste et nous avons pu goûter aux créations d’ Étienne LEROY, champion du monde de pâtisserie qui mérite largement son titre ! Nous avons également goûté au gâteau de Sébastien BOUILLET de Lyon et on s’en lèche encore les babines…

Ce salon met également à l’honneur les cocktails. Nous n’avons pas assisté aux masterclass mais nous sommes laissées tenter par les dégustations proposées par Angostura et Diplomatico.

Vous avez encore 2 jours pour vous y rendre… Courrez-y !

Sue de la Flower Team

 

 

 

MAKE FOOD NOT WAR ! Plat hivernal

Pour cette recette, j’ai choisi des légumes oubliés mais vous pouvez tout à fait les remplacer par des légumes plus classiques, des aiguillettes de poulet ou des crevettes par exemple.

Pour 4 personnes :

Les ingrédients :

  • 3 carottes
  • 1 navet
  • quelques crosnes
  • 4 capucines tubéreuses
  • 3 topinambours
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • du gingembre frais
  • 1 briquette de crème de coco
  • 1 brin de coriandre fraîche
  • 1 grenade
  • quelques noix de cajou
  • huile de tournesol
  • sel
  • 8 feuilles de curry
  • 1 c à s de graines de moutarde
  • 1 c à s de graines de cumin
  • 1 c à s de coriandre moulu
  • 2 c à s de curcuma
  • 1 c à c de piment

La recette :

  1. Épluchez et débitez tous les légumes sauf les crosnes que vous brosserez.
  2. Faites revenir les épices en graines.
  3. Ajoutez les feuilles de curry et les épices en poudre.
  4. Puis faites frire l’oignon, l’ail et le gingembre.
  5. Faites revenir les légumes.
  6. Ajoutez un verre d’eau, baissez le feu et couvrez.
  7. Quand les légumes sont cuits mais encore fermes et l’eau absorbée, ajoutez la crème de coco.
  8. Salez, poivrez.
  9. Ajouter la coriandre et les noix de cajous

Le dressage :

Dressez dans une assiette en métal par exemple et terminez par un brin de coriandre et la grenade.

MAKE FOOD NOT WAR!

MAKE FOOD NOT WAR! Entrée hivernale

Des produits de saison et beaucoup de finesse pour cette deuxième recette vidéo. J’en profite pour vous encourager à vous abonner à notre chaîne YouTube « MAKE FOOD NOT WAR! ».

Pas de cuisson, uniquement du taillage donc une recette rapide, facile mais efficace!

Pour 2 entrées :

Les ingrédients :

  • 4 saint-jaques
  • 4 litchis
  • 1 betterave blanche
  • quelques groseilles
  • baies roses
  • huile d’olive
  • un citron vert
  • un brin d’aneth

La recette :

  1. Mettre les Saint Jacques au congélateur.
  2. Mandolinez la betterave.
  3. Cerclez.
  4. Taillez de fines tranches de litchis.
  5. Taillez le carpaccio de Saint-Jacques
  6. Pressez le citron

Le dressage :

Choisissez une assiette de couleur pour contraster avec le blanc de ce monochrome. Dressez en rosace en alternant betterave, litchi et Saint-Jacques. Ajouter les groseilles, les baies roses et l’aneth. Vous pouvez aussi innovez et choisir d’autres épices, une autre herbe, d’autres fruits mais toujours colorés pour le visuel.

MAKE FOOD NOT WAR!

 

MAKE FOOD NOT WAR ! :Amuse-bouche hivernal

Potimarron, vitelottes au paprika et chips de comté pour cette bouchée de saison. Un amuse-bouche gourmand pour notre première recette vidéo 😉

Pour 8 amuses-bouches :

Les ingrédients :

  • un demi potimarron
  • 4 pommes de terre vitelottes
  • un morceau de comté
  • 4 cuillère à café de paprika
  • 25g de beurre
  • huile d’olive
  • poivre
  • sel

La recette :

Préchauffez votre four à 180°.

Cuisez les vitelottes vapeur pour conserver leur belle couleur violette.

Pendant ce temps débitez le potimarron en tranches, huilez, salez, poivrez et enfournez pour 20mn.

Râpez le comté . Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, étalez le en 4 tas assez fins pour réaliser les chips. Enfournez pour 10mn. Attention, les chips doivent être très légèrement dorées car elles deviendraient amères si elles sont trop cuites.

Émiettez grossièrement les pommes de terre, salez, poivrez, beurrez et ajoutez le paprika.

Décollez délicatement les chips de comté

Écrasez le potimarron à la fourchette.

 

Le dressage :

Il peut se faire dans une terrine ou un petit ramequin.

Déposez une cuillère à soupe de potimarron au fond du récipient.

Ajoutez quelques miettes de vitelottes.

Cassez les chips en 2 et plantez en une demi dans chaque récipient.

 

MAKE FOOD NOT WAR!

Du nouveau chez Épices & Love

Mais où est passé Gigi?  Gigi hiberne car elle craint le froid!

En attendant, Épices & Love se concentre sur une autre activité nomade : le traiteur et le chef à domicile. Nos services sont désormais disponibles sur La Belle Assiette qui fait appel à nous quasi quotidiennement.

Hier soir, nous signions notre dîner de validation dont les photos pros de Léo seront bientôt disponibles!

chips pour le risotto de cêpes

 

Vous retrouverez Gigi au Salon du Vintage au Carreau du Temple les 12 et 13 mars pour déguster nos dosas 🙂

À bientôt et d’ici là restez PEACE!

HIPPIE new year!

Chers spicy Lovers,

Nous voulions profiter de l’occasion pour vous souhaiter une belle année 2016, une année PEACE & LOVE bien sûr mais surtout pour vous remercier de nous avoir accompagné tout au long de cette année 2015 !

Nous retiendrons notre premier festival We Love Green, notre prix des aventuriers de la street food à Street Food Temple mais aussi des événements plus intimes comme les mariages et baptêmes ou encore les plateaux de tournage et surtout, le lancement de notre gamme d’épices!

HIPPIE new year